Réseau des médiathèques du Pays Roussillonnais

Les votes sont clos. Les lecteurs du réseau des médiathèques du Pays Roussillonnais se sont exprimés pour les Gouttes de Sang d'encre mais aussi pour les Bulles de Sang d'encre récompensant le meilleur polar et la meilleur bande dessinée policière.

Et les gagnants sont...

 Gouttes de Sang d'encre : Olivier Norek. Entre deux mondes.

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

Entre deux mondes

 

Bulles de Sang d'encre : Matz, Léonard Chemineau. Le travailleur de la nuit.

Vous savez qui je suis : un révolté, vivant du produit de ses cambriolages. La société ne m'a accordé que trois moyens d'existence, le travail, la mendicité et le vol. Le travail, loin de me répugner, me plaît. Ce qui me répugne c'est de suer sang et eau pour l'aumône d'un salaire. La mendicité, c'est l'avilissement, la négation de toute dignité. Tout homme a droit au banquet de la vie.

 

album cover large 31990